Presse

photo Pierre Rabhi par MDDhelsing 1

Autour du film
PIERRE RABHI AU NOM DE LA TERRE

A l’occasion de la sortie nationale du film en Belgique le 27 novembre 2013

Marie-Dominique Dhelsing sur ARTE Belgique dans l’émission cinquante degrés nord le 26 novembre 2013 à 20H05

http://www.rtbf.be/video/detail_cinquante-degres-nord?id=1873079

et l’émission de radio Le monde est un village sur RTBF le 19Novembre 2013

http://www.rtbf.be/radio/podcast?tab=category&category=program&firstletter=L&query=Le+Monde+est+un+Village+-+La+Première

émission de radio récente animée par Claude Carrez mediagora sur RCF :

http://www.rcf.fr/radio/RCFNational/emission/142714/540249

émission sur RCF mediagora

sur Facebook
http://www.facebook.com/PierreRabhiAuNomDeLaTerre

Vous pouvez aussi nous suivre sur twitter !

Au nom de la Terre (AuNomDeLaTerre) on Twitter
twitter.com
The latest from Au nom de la Terre (@AuNomDeLaTerre). Pierre Rabhi, au nom de la Terre est un film de Marie-Dominique Dhelsing qui

sur Rue 89.comhttp://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2013/03/rabhi.jpg
http://www.rue89.com/2013/03/20/allez-voir-pierre-rabhi-au-nom-de-la-terre-240695

« Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’homme et de la nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où “ une sobriété heureuse ” se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines. »

http://www.terraeco.net/Semeur-de-resistance,48339.html

http://www.francetv.fr/culturebox/un-documentaire-sur-pierre-rabhi-penseur-de-la-sobriete-heureuse-133931

http://danactu-resistance.over-blog.com/article-pierre-rabhi-au-nom-de-la-terre-un-film-lumineux-de-marie-dominique-dhelsing-en-salles-ce-mercred-116429103.html

Depuis quelques années la notoriété de Pierre Rabhi n’a cessé de croître, au fil de ses livres, de ses conférences, de ses réalisations. Il est vrai qu’il est de ces rares personnes qui donnent envie de se bouger après l’avoir entendu. Face à un monde qui va de plus en plus mal, face à un capitalisme qui n’a jamais été aussi prédateur, face à l’impuissance des politiciens dominés par les forces du marché, il s’avère indispensable d’écouter, de réfléchir et surtout de s’activer avec Pierre Rabhi, paysan, philosophe, qui ne cesse depuis bien longtemps de faire partager ses connaissances et sa passion de l’agroécologie.(…)

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/03/26/pierre-rabhi-au-nom-de-la-terre-a-la-rencontre-d-un-humaniste-paysan_3148157_3246.html

Ceux qui ne connaissent pas encore Pierre Rabhi, le " paysan sans frontières " tel qu'il se définit lui-même, apprécieront de le découvrir dans un documentaire sensible qui lui est consacré. Plus qu'un portrait intime de l'homme, la réalisatrice Marie-Dominique Dhelsing s'attache à ses nombreuses et remarquables réalisations, en faveur de la planète. Né dans le sud de l'Algérie d'un père forgeron qui le confie à un couple de Français à la mort de sa mère, Pierre Rabhi travaille dans les années 50, comme ouvrier à Paris. C'est à ce moment-là qu'il s'inscrit en rupture avec les notions de productivisme et décide de s'installer avec sa famille dans une ferme en Ardèche, privée du confort moderne.
Rejetant l'agriculture intensive, il développe un savoir-faire respectueux de la nature qu'il va transmettre dans différents points du globe. C'est ainsi qu'en 1981, au Burkina Faso, il fertilise des sols désertiques, grâce à l'agro-écologie qui vise à redonner aux plus démunis leur autonomie alimentaire. Aujourd'hui, Pierre Rabhi est une inspiration pour nombre de disciples qui marchent sur ses traces.

Une volonté de transmission

Agriculteur, écrivain, penseur, Pierre Rabhi est l’un des pionniers de l’agriculture biologique. Il est aujourd’hui reconnu par l’ONU comme un expert international pour la sécurité alimentaire. Mais son objectif est d’ensemencer également les consciences, pour faire fructifier ses idées et œuvrer à la pérennité de l’agro-écologie qui, plus qu’une pratique, est une éthique de vie.  » L’agro-écologie est pour nous bien plus qu’une simple alternative agronomique. Elle est liée à une dimension profonde du respect de la vie et replace l’être humain dans sa responsabilité à l’égard du Vivant. « , affirme-t-il

C’est sur le principe de cette agriculture révolutionnaire que le sage entend fédérer les consciences pour inventer un nouveau projet de vie. La réalisatrice le suit là où ses idées se sont concrètement épanouies, d’un monastère roumain au continent africain où la culture d’OGM ruine les efforts entrepris par le passé, situation qui désole Pierre Rahbi.  » Seule solution à l’avenir de l’humanité « , l’agro-écologie constitue pour Pierre Rabhi une problématique mondiale, à la portée de tous et qui doit se répercuter sur les jeunes générations.

De cette volonté de transmission sont nées des actions pédagogiques et des écoles, comme celle du Hameau des Buis, éco-village géré par Sophie Rabhi. Tout au long de ce film sans fioritures, à l’image de son sujet, on est frappé par l’humilité et l’intelligence pénétrante émanant de Pierre Rabhi qui trouve aussi dans le langage, un terreau où épanouir une pensée, empreinte de poésie. Dans ce sens, ce film inspirant apporte aussi sa contribution, afin d’évoluer  » en harmonie avec la beauté de la vie « .

La Dépêche.fr annonce en termes élogieux la projection du film ce soir à Samatan : « un documentaire passionnant sur un homme passionnant ». Merci à eux !

Samatan. Semaine verte : les couleurs de la terre – La Dépêche
http://www.ladepeche.fr
Très forte journée, aujourd’hui, pour la Semaine verte du foyer rural avec un documentaire passionnant sur un homme passionnant…

A lire ce bel article que Youphil.com consacre à Pierre Rabhi à l’occasion de la sortie du film.

Les cinq visages de Pierre Rabhi
http://www.youphil.com
À l’occasion du documentaire et du film consacrés à Pierre Rabhi, Youphil.com revient sur le parcours de cet amoureux de la terre.
Plusieurs articles du Dauphiné.com (pour les abonnés) sont consacrés aux avant-premières qui se sont déroulées dans la Drôme, l’Isère et l’Ardèche ces derniers jours.
Vous faites partie des heureux spectateurs de ces séances ? Racontez-nous !

http://www.ledauphine.com/search?q=pierre+rabhi&x=1&y=1
http://www.ledauphine.com
En ces temps difficiles, l’humanisme de Pierre Rabhi a fait souffler un vent d’espoir à Mon Ciné, mardi soir à l’occasion …

Le Crestois déchaîné revient sur la soirée de jeudi à Crest :

Belle soirée avec Pierre Rabhi jeudi soir à l’Eden
lecrestoisdechaine.wordpress.com
Carton plein pour la venue de Pierre Rabhi jeudi soir à Crest, à l’occasion de l’avant-première du film « Pierre Rabhi : au nom de la terre », qui a rempli les 3 salles de l’Eden…

Bel article signé Pierre Rabhi aujourd’hui, dans le HuffingtonPost.fr, qui reprend quelques uns des thèmes chers à notre fervent défenseur de l’agroécologie. Des thèmes largement développés dans le film en salles le 27 mars.

http://www.huffingtonpost.fr/pierre-rabhi/post_4483_b_2806293.html
http://www.huffingtonpost.fr
Moi, je suis devenu paysan pour la beauté de la terre, je ne l’ai pas fait pour acheter des tracteurs et faire de la monoculture. La solution est l’agriculture biologique, à la condition que la question biologique ne soit pas encore uniquement un prétexte.

Merci au blog « La société solidaire des hommes et durable pour la planète » pour son relais du film !

« Pierre Rabhi, au Nom de la Terre » !
lasocietesolidaireetdurable.com
Chers lecteurs, Le 27 mars sortira en salles le premier film entièrement consacré à Pierre Rabhi, son itinéraire, les réalisations qu’il a inspiré, au Nord, comme au Sud. Il a été réalisé par Marie-Dominique Dhelsing…

« Semeur de résistance » c’est le titre de l’article que Terra éco consacre au film (réservé aux abonnés). Merci à eux !
Semeur de résistance – Terra eco
http://www.terraeco.net
Pierre Rabhi, au nom de la terre, de Marie-Dominique Dhelsing. En salles le 27 mars. « Je suis parti dans les bois parce que je voulais vivre (…)

On parle du film sur Cdurable.info !

Pierre Rabhi, au nom de la terre – [CDURABLE.info l’essentiel du développement durable]
cdurable.info
Né dans une oasis du Sud algérien d’un père forgeron, Pierre Rabhi est confié à un couple d’Européens dès son jeune âge….

7 réflexions sur “Presse

  1. Bonjour
    J’étais à la projection de l’Escurial ce matin.
    Bien que scientifique en sciences « dures », j’essaye de lire et connecter différents auteurs « alternatifs ».
    J’ai aussi entendu que vous cherchiez à faire d’autres portraits que celui de Pierre Rabhi.
    Je me permets de vous suggérer Paul Jorion (bien que vous ne ferez pas fortune dans ce cas non plus), dont je suis le blog depuis 2009 (un de ceux qui a vu venir la crise des subprime, anthropologue de formation, intellectuel inclassable (il vous dira qu’il est aristotélicien). Du point de vue graphique, il a sorti l’album « BD » « La survie de l’espèce » en octobre dernier avec Grégory Makles (que j’ai rencontré personellement pour une dédicace).

    Sur la cause écologique, j’y suis assez acquis sur le fond, mais mon petit virus des sciences dures me fait me demander ce qui se passe pour non pas 100 000 burkinabés du Sahel (qui doivent continuer de faire le réinvestissement que Rabhi leur suggère) mais pour les mégapoles de N millions de gens qui font que nous sommes qqs milliards sur Gaia.
    Et nous consommons des protéines. Donc ce fameux azote. Il n’est pas contesté que vous et moi sommes fait déjà à moitié « d’azote chimique » : notre azote vient de protéines d’animaux et à la base de plantes qui ont été nourries par engrais de type nitrates, eux-même fait à partir de la synthèse de l’ammoniac, la grande réussite de la chimie allemande de 1913 (procédé Haber-Bosch, sans doute celui qui nourrit le plus l’humanité) qui permit d’échapper à la rareté naturelle des gisements de nitratres (Atacama au Chili, il y a plein de nitrate sur terre et dans les caves, mais en milieu humide il n’est qu’en surface des objets et ne s’accumule pas assez pour en faire des gisements, au contraire)(un des premiers actes de bélligérance navale dans l’hémisphère sud en 1914 vu l’interception d’un convoi de nitrate allemand, je crois).
    Celui qui raconte cela assez bien et en disant aux gens un message un peu plus « réaliste » que Rabhi est un certain Vaclav Smil (univ du Manitoba.. ) dont on peut trouver une conférence TED sur le web.
    Bref, les techniques agonomiques alternatives peuvent elles donner de quoi nourrir non pas les villages ou les franges des terres arables (là où faire n’importe quoi provoque le plus rapidement des dégâts), mais nourrir vraiment les 7 milliards de gens, sans en mettre 5 milliards au travail de la Terre (qui est basse, comme dit le dicton de paysan) ? Je pense que Rabhi a des réponses à ce sujet, et peut être cela pourra-t-il donner des suites (suivant que la taupe d’Edgar Morin pilotée par Hegel nous fait sortir de la piste plus ou moins tôt..).

    Enfin, je reprends ma liste de « réseaux d’intellos » qui sont des gens qui apportent un plus au débat
    – Richard Sennett (socologie côté EST Etats Unis, remarquables analyses sur le respect et le vivre ensemble dans le capitalisme en transformations…)
    – Bernard Stiegler (mais je me soigne) : la notion de bêtise systémique, de « prolétarisation » comme perte des savoir-faire et savoir-vivre. A repris le village du Grand Meaulnes, Epineuil le Fleuriel, pour les écoles d’été de son association Ars industrialis (grosso modo).
    – Paul Jorion, je n’insiste pas, intellectuel d’envergure, pédagogue mais appelant à une sortie du cadre actuel (y compris la ppté privée et le salariat), défenseur du besoin d’une « constitution pour l’Economie ».
    Dans les orbites des gens qui ont permis que ceux-là s’expriment, vous trouverez même un Attali qui fait des comités sur « l’économie positive », et on peut parsemer un peu de Michel Serres et de Bernard Latour pour les questions sur Gaia prises avec plus de recul que les bobos (ne nous voilons pas la face sur le public de paris intra muros qui ira voir le film).
    Après, on passe à des gens intéressants mais un peu moins connus, soit pêle-mêle : Dany Robert-Dufour (ou est le tiret ? ) Yann Moulier-Boutang, Christophe Darmeangeat, Serge Latouche.
    Un peu comme Maiwenn a fait son film sur les actrices (sans juger celui-ci), il y aurait peut être matière à faire un film sur les intellos et Gaia.
    Je dis ça je dis rien !

    • Bonjour,
      je relis votre lettre et vais me pencher plus sérieusement sur ces questions car je suis en train de me faire des recherches pour un prochain projet…
      je vous remercie de vos suggestions et serai ravie d’en discuter plus avant avec vous à l’occasion si vous avez le temps.
      Cordialement.
      MDD

      • Bonjour,

        Je cherche à vous joindre au sujet d’un débat sur votre documentaire « la reconquête du songe ». Je fais partie d’une association, « Visages », association qui organise un forum du film documentaire en mars 2014 sur des thèmes de société; Cette année, nous avons retenu le thème du bonheur. Votre film est très intéressant et apparait pertinent pour notre sujet. Nous prévoyons de le diffuser durant ce forum.
        J’ai demandé les droits de diffusion à la maison de production et souhaite vous inviter à participer au débat qui aura lieu à la suite de la projection.

        merci

        Sylvie

  2. J’ai vu deux fois votre film, qui gagne à une seconde vue. Ce qui le rend intemporel c’est la non intervention de « people » qui le dateraient forcément.

    • Je vous remercie de votre retour, je ne sais si cela daterait le film les « people », c’est surtout qu’il s’agissait pour moi de faire intervenir des personnes qui posent des actes concrets et effectivement avec une certaine réserve à l’égard de personnes très présentes sur la scène des médias, et ce pour plusieurs raisons.

  3. Bonjour,
    Excusez-moi de vous demander ça via un commentaire mais je ne sais pas comment vous joindre pour vous demander une information sur les droits de diffusion pour le film « Au nom de la Terre ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s